CONSEILS ET ASTUCES TOP10

Top 12 des films qui sont clairement de droite (ceux qui mettent un pull sur les épaules)

Top 12 des films qui sont clairement de droite (ceux qui mettent un pull sur les épaules)


Comme tous les arts, le cinéma est politique. Derrière une petite histoire a priori anodine se cache bien souvent la vision totalement partiale de son auteur. C’est comme ça qu’on se retrouve avec des films de gauche, et, surtout, des films de droite. Découvrez maintenant ces longs-métrages qui sentent bon la Rolex, les costumes bien taillés et la vielle France. Et vous savez quoi ? Certains sont très bien quand même, comme quoi.

1. Le diable s’habille en Prada

Le diable s’habille en Prada, c’est l’histoire d’Andy, une jeune femme qui débarque à New York et devient l’assistante d’une rédactrice en chef tyrannique. C’est Anne Hathaway qui passe tout un film à faire le sale boulot pour Meryl Streep et à se faire harceler sans broncher. Le droit du travail ? On s’en balance. L’important c’est de montrer qu’on sait bosser à la dure pour faire ses preuves. Les patrons du monde entier adorent.

2. Les Choristes

L’école, c’était quand même vachement mieux avant, quand on s’habillait correctement et qu’on savait corriger les enfants qui sortaient du rang. Ça, c’est pas moi qui le dit, c’est Les Choristes, et ça passe beaucoup mieux avec des jolies chansons.

3. 300

300 Spartiates élevés à la dure qui résistent contre le méchant envahisseur perse, ça inspire. Enfin, ça inspire surtout Génération Identitaire et ses missions anti-migrants aux frontières. Difficile de faire plus à droite, donc. Et n’oubliez pas : vive la guerre.

4. Bac Nord

On aurait pu voir Bac Nord comme un film modéré, parce que si on a d’un côté une vision des cités légèrement clichée, on a aussi droit à des flics pourris et corrompus. Mais à partir du moment où Marine Le Pen nous dit qu’elle a adoré ce film, on est fixé : c’est un film de droite.

5. Arrête-moi si tu peux

Ou comment glorifier les escrocs qui profitent du système. Après tout, s’ils sont plus malins que les autres et qu’en plus ils sont beaux et charismatiques, on ne voit pas pourquoi on les détesterait. Les gros nuls, c’est ceux qui restent dans le droit chemin : ils n’ont aucune ambition.

6. Les Petits Mouchoirs

Un film pour nous montrer les vacances de Cluzet et ses potes au Cap Ferret à bouffer des huîtres et faire du bateau, fallait le faire. Et dire que nous on est là comme des cons à partir en Ouigo pour passer 1 semaine dans des vieilles locations où y’a même pas de piscine…

7. Gran Torino

Quand on est de droite, on n’est pas forcément raciste. Enfin, pas avec tout le monde. Genre Clint Eastwood dans Gran Torino, il finit par se rendre compte que des étrangers, « y’en a quand même des bien ». C’est hyper sympa de sa part.

8. Camp Rock

Il y a des films dont le côté « de droite » est plus subtil. Par exemple, dans Camp Rock, ça tient surtout au fait qu’il fallait avoir des parents riches capables de te payer un camp de vacances de musique avec les Jonas Brothers pour t’identifier aux personnages. C’est pas donné à tout le monde. Enfin, c’est pas donné aux pauvres surtout, comme souvent.

9. Le Dîner de Cons

Plus qu’un film de droite, Le Dîner de Cons est ce genre de film qui nous fait prendre conscience qu’on est aussi de droite. Nous aussi on se fout de la gueule de ce pauvre François Pignon, nous aussi on aimerait organiser des dîners de cons pour bien se marrer, et, surtout, on passe toute une partie du film à espérer que Brochant échappera au contrôleur fiscal. On devrait commencer à se remettre en question.

10. Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ?

Le film annonce la couleur : on va démonter les clichés racistes. Du coup, film de gauche ? Mmmmmh non en fait, puisqu’on va quand même passer 1h30 à se marrer avec ces clichés racistes et à se dire que FINALEMENT les étrangers sont gentils mais seulement quand ils ont une bonne situation. Du coup, film de droite.

11. La Nouvelle Guerre des boutons

C’était vraiment mieux avant… D’ailleurs vous saviez qu’avant on allait à l’école à pieds et on ne se plaignait pas ? Et puis on avait une orange à Noël et on était très content.

12. Camping

Un grand film qui nous montre que ces gros beaufs qui vont au camping parce qu’ils n’ont pas d’argent ont quand même de belles valeurs et un grand cœur. C’est émouvant. Un poil méprisant, mais émouvant.

Related posts

Leave a Comment

WayOut CM uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More