CAMEROUN ÉCONOMIE

Présidentielle 2023 à Madagascar : Panorama, la plateforme de l’opposition sort de son silence

Présidentielle 2023 à Madagascar : Panorama, la plateforme de l’opposition sort de son silence


A Madagascar, le groupe d’opposition Panorama brise le silence. C’est une plate-forme de 17 partis politiques, dont le HVM du président sortant Hery Rajaonarimampianina et le MTS du député de la grande ville portuaire de Tamatave, Roland Ratsiraka. Ces derniers, qui disent avoir des critiques constructives à l’encontre du régime du président Rajoelina, ont tenu une conférence devant un parterre de 400 invités et membres des partis politiques à l’hôtel Carlton, au centre de la capitale Antananarivo : vice versa. Comment sortir du gouffre ? Dans leur ligne de mire : l’élection présidentielle de 2023.

Avec notre correspondant à Antananarivo, Comme Laetitia

Après un peu plus de trois heures de débat, les partis d’opposition se sont mis d’accord sur une série de résolutions annoncées par Brigitte Rasamoelina, présidente du parti AMP. Des résolutions dans lesquelles la plateforme s’inquiète du cadre de l’élection présidentielle de 2023 :  » Nous demandons aux partenaires techniques et financiers de nous aider à améliorer le processus électoral. On évoque notamment la transformation des cartes d’électeurs en cartes biométriques et la création d’une Ceni neutre, promesse d’une élection vraiment transparente, sans doublons, acceptée par tous. ».

établissements «  tenues »Par force

La nouvelle Commission électorale nationale indépendante (Céni), dont les membres n’ont pas encore tous été nommés, est déjà interrogée par l’ancien président Marc Ravalomanana, à l’invitation de la plateforme Panorama :  » Pensez-vous que cette Ceni est indépendante ? Toutes les institutions ici sont entre les mains du pouvoir. Ne pensez pas qu’une personne est élue par le peuple si ce sont les membres du Cenl « .

« Une élection saine, juste et transparente »

Pour le député Roland Ratsiraka, fondateur du parti MTS, il est également temps de faire le bilan des trois années de régime du président Rajoelina : « Ils donnent la priorité aux intérêts personnels, aux affaires internes, à la mauvaise gestion, à la corruption. Nous sommes en déclin dans l’agriculture, nous produisons beaucoup moins, dans le réseau routier, dans pratiquement tous les secteurs d’activité. Il s’agit donc d’un recul historique. Dons, j’envoie un message au pouvoir actuel, ils doivent écouter ce qui s’est passé, que nous avons des élections saines, justes et transparentes ».

La plateforme dénonce également une atteinte aux droits de l’opposition, notamment l’accès très limité à l’expression à la radio et à la télévision nationale.

Lire aussi : Madagascar : le président sortant de la Ceni fait le point sur son mandat

.

#Présidentielle #Madagascar #Panorama #plateforme #lopposition #sort #son #silence

The post Présidentielle 2023 à Madagascar : Panorama, la plateforme de l’opposition sort de son silence appeared first on Cameroon Magazine.

Related posts

Leave a Comment

WayOut CM uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More