DIVER SOCIÉTÉ

madame fréquente les marabouts, monsieur demande le divorce

madame fréquente les marabouts, monsieur demande le divorce


Après 34 ans de mariage, un homme dit avoir découvert que son épouse est une adepte des pratiques mystiques. Il a saisi la justice pour demander le divorce d’avec elle.

Les faits sont rapportés par Kalara, journal d’information judiciaire . C’est depuis 2006 que Xavier a déserté le domicile conjugal et n’est plus jamais revenu. Pour cause, il craint pour sa vie. C’est du moins ce qu’il a fait entendre lors de son témoignage devant le tribunal de premier degré (TPD) de Yaoundé, le 3 novembre dernier.

Il a saisi cette juridiction d’une requête en divorce. L’homme de 67 ans est déterminé à éponger ses 34 ans de mariage avec Elodie, une femme qu’il dit avoir aimée et chouchoutée. Le manque de respect à son égard, l’infidélité supposée et surtout le fait que son épouse fréquente les marabouts, sont autant de motifs qui soutiennent la requête de Xavier.

Les époux, qui ne vivent plus sous le même toit depuis plus de 15 ans, se sont présentés devant le juge la semaine dernière. Mais seul le requérant a fait son témoignage. La réplique d’Elodie face aux récriminations que lui fait son époux est attendue à la prochaine audience.

En 1996, Xavier et Elodie se sont promis amour et fidélité jusqu’à ce que la mort les sépare. C’était devant un officier d’état civil de la ville de Yaoundé. Ils avaient déjà cumulé 13 bonnes années de concubinage et leurs enfants aujourd’hui majeurs étaient déjà nés. Xavier relate qu’en effet sa vie de couple avec sa belle n’a jamais été un fleuve tranquille.

Le bonheur n’a été que de courte durée. Tout a basculé lorsqu’Elodie a commencé à fréquenter d’autres hommes. Le manque de respect et le mépris se sont ensuite installés dans le foyer.

«J’étais devenue un déchet pour elle. Elle me parlait n’importe comment en public et même devant les enfants. A partir du deuxième enfant. Je ne supportais plus. Je croyais qu’après notre mariage civil, elle allait changer. Hélas ! », a-t-il déclaré.

Aucun regret

Humilié et maltraité par son épouse, Xavier n’a pas pu supporter plus longtemps. En 2006, le pire l’a emporté sur le meilleur. Le chef de famille a déserté le domicile conjugal. Il a abandonné femme et enfants dans la maison familiale qu’il a construite. Depuis lors, dit-il, il ne s’est jamais détourné de ses obligations envers ses enfants à qui il a souvent rendu visite.

« Ce qui me pousse à partir définitivement de la maison est le fait que j’ai découvert que mon épouse fréquente les marabouts pour me retenir près d’elle. Je suis un chrétien et les enfants de Dieu ne cohabitent pas avec les enfants du diable »

Xavier relate en outre que sa vie était déjà menacée aux côtés d’Elodie. Entre disputes et violences conjugales à répétition, il ne regrette pas d’être parti. Pour son bien et celui des enfants, c’était la meilleure décision. « Si je restais une seule semaine de plus dans cette maison, soit elle ou moi, un cadavre allait tomber », a-t-il confié.

Les multiples tentatives de conciliation entre les deux familles et leurs amis en commun semblent n’avoir pas réussi à adoucir le cœur de Xavier qui, après 15 ans de vie séparée avec sa famille, veut à présent matérialiser cette rupture de fait. Pour lui, son mariage avec Elodie n’est plus d’actualité. Il n’existe plus que sur papier blanc.

« Je ne lui veux pas de mal. Elle voulait la liberté, je la lui ai donnée. Je veux juste le divorce. Elle reste maintenant ma sœur, puisque nous sommes du même village. Qu’elle continue d’occuper la maison que nous avons construite ensemble », conclu-t-il. La version des faits d’Elodie est attendue lors de la prochaine audience prévue le 17 novembre 2021.

Cet article Cameroun : madame fréquente les marabouts, monsieur demande le divorce

Related posts

Leave a Comment

WayOut CM uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More