CAMEROUN ÉCONOMIE

Les œuvres de l’ancien royaume du Dahomey exposées à Paris avant leur retour au Bénin

Les œuvres de l’ancien royaume du Dahomey exposées à Paris avant leur retour au Bénin


Du mardi 26 octobre au 31 octobre, le musée du quai Branly à Paris exposera les 26 œuvres de l’ancien royaume du Dahomey préparant le retour de la France au Bénin. L’acte de cession sera signé le 9 novembre à l’Élysée, en présence des présidents français et béninois.

Ces pièces arriveront au Bénin dans le sillage de cette exposition au musée du quai Branly », au plus tard le 15 novembre », a déclaré Jean-Michel Abimbola, le ministre béninois de la Culture, près de 130 ans après avoir été pillé par le colonel Dodds lors du sac du palais d’Abomey.

Il y a d’abord les trois grandes statues royales de personnages bocios, mi-humains, mi-animaux qui saluent les guerriers avant d’aller au combat. Parmi eux le Shark-Man, une célèbre statue d’un homme debout avec la tête et le torse d’un animal. Cette pièce, sculptée à la fin du XIXe siècle par Sossa Dédé, reprend l’emblème du roi Béhanzin.

Lequel « fait référence à un verdict rendu par le roi se comparant au requin capable d’empêcher les Français de débarquer dans le golfe de Guinée », dit le musée du quai Branly.

Ensuite, il y a ces trônes et sièges, dont un royal à quatre pattes, de style yoruba, composé de 41 personnages sculptés. Il y a encore ces portes du palais royal d’Abomey, ces autels portatifs, ces recades… 26 oeuvres de l’ancien royaume de Danhomèque le musée du Quai Branly à Paris expose ce mardi et ce, durant « une semaine événementielle célébrant l’art, la culture et les traditions » du pays, avant leur retour définitif au Bénin.

Oeuvres pillées le 17 novembre 1892

Toutes ces pièces ont un point commun : elles ont été pillées le 17 novembre 1892 par le colonel Alfred Dodds et les troupes coloniales françaises. Après de violents combats, ces derniers avaient pris ces trésors comme butin de guerre lors du pillage du palais d’Abomey où séjournait le roi Béhanzin. uvres que Dodds, devenu général, fera don au Musée d’Ethnographie de Paris du Trocadéro en 1893 puis en 1895, avant d’être transférées au Musée du Quai-Branly en 2003.

Si certaines d’entre elles avaient déjà fait le déplacement à Cotonou en 2006 pour une exposition temporaire consacrée à Béhanzin, cette fois toutes ces pièces rentreront définitivement dans leur pays d’origine grâce à l’approbation, par le Parlement français, d’une loi spécifique votée en décembre 2020, concrétisant un engagement qu’Emmanuel Macron avait pris deux ans plus tôt lors remise du rapport Sarr/Savoy consacré à ce sujet.

Retour des travaux au Bénin « D’ici le 15 novembre »

Le compte à rebours pour le retour des 26 œuvres a maintenant commencé. Première étape : la signature de l’acte de cession. Ce sera le 9 novembre à l’Elysée en présence des présidents Macron et Talon. La date est confirmée par des sources béninoises et françaises. Le retour sera « vraisemblablement le 12 ou le 13 mais en tout cas les travaux seront au Bénin sur la terre de leurs ancêtres avant mi-novembre 2021 », précise le ministre de la Culture du Bénin Jean-Michel Abimbola.

Une cérémonie sera organisée à leur arrivée. Après une période d’acclimatation d’un à deux mois, les pièces sont exposées dans le Palais présidentiel. Ils gagneront ensuite temporairement la maison du gouverneur dans la forteresse portugaise de Ouidah avant de rejoindre leur « Cas », le Musée de l’épopée des Amazones et des Rois du Dahomey à Abomey. Une destination finale « dans les trois ans », a déclaré le ministre béninois de la Culture.

.

#Les #œuvres #lancien #royaume #Dahomey #exposées #Paris #avant #leur #retour #Bénin

The post Les œuvres de l’ancien royaume du Dahomey exposées à Paris avant leur retour au Bénin appeared first on Cameroon Magazine.

Related posts

Leave a Comment

WayOut CM uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More