CAMEROUN ÉCONOMIE

Le médiateur de la CEDEAO attend au Mali pour discuter du projet de calendrier électoral

Le médiateur de la CEDEAO attend au Mali pour discuter du projet de calendrier électoral


L’ancien président nigérian Goodluck Jonathan est attendu à Bamako mercredi. Une visite de l’actuel facilitateur de la CEDEAO pour le Mali, qui fait partie du projet de chronologie pour prolonger la transition malienne à 5 ans supplémentaires. Ce déplacement est aussi une étape pour le sommet extraordinaire des chefs d’État de la CEDEAO qui se tiendra le 9 janvier.

Avec notre correspondant à Bamako, Kaourou Magassa

L’information sur le contenu n’a pas encore été filtrée, mais elle est porteuse d’un message du président ghanéen Nana Akufo-Ado et de l’actuel président de la CEDEAO que la visite de Goodluck Jonathan au Mali a lieu.

Le 1er janvier, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest s’est contentée de prendre acte du projet de calendrier de transition, qui prévoit l’organisation d’élections présidentielles d’ici décembre 2026.

Pour en discuter, l’ancien président nigérian rencontrera les partenaires techniques et financiers, à savoir le corps diplomatique présent à son arrivée à Bamako au Mali. Une rencontre avec le président de la transition, le colonel Assimi Goita, est également annoncée dans le programme des envoyés de la CEDEAO.

Lire aussi : Mali : Détails de la transition vers la CEDEAO proposés par les autorités

Il faut dire que le projet de calendrier fourni par les autorités maliennes s’est heurté à l’opposition de plusieurs chefs d’Etat de la sous-région. Le ministre malien des Affaires étrangères a commencé à se rendre dans les différentes capitales de l’organisation pour expliquer le projet, qui, selon le gouvernement, découle de la nécessité de mener diverses réformes avant les élections.

Au niveau national, divers partis et associations viennent de créer la synergie Save Mali. ce groupement » rejette le calendrier électoral résultant du rétablissement de l’Assemblée nationale « Qu’est-ce qui s’étire » le coup d’Etat »Tout en appelant à la défense de la démocratie et de l’État de droit constitutionnel.

Nous attendons de bonnes négociations avec le représentant de la CEDEAO qui arrive à Bamako et nous ne voulons pas de sanctions insupportables pour le peuple malien. Nous espérons que les autorités de transition baisseront leurs prétentions et que la CEDEAO comprenne que la situation au Mali est extrêmement difficile.

{« mediaId »: »WBMZ120548-RFI-FR-20220104″, »sources »:[{« name »: »WBMZ120548-RFI-FR-20220104″, »url »: »https://aod-rfi.akamaized.net/rfi/francais/audio/modules/actu/202201/MALI_Son_MATIN_ADEMA_reagit_au_calendrier_electoral_de_la_junte.mp3″}], »broadcastType »: »replay », »emission »:{« title »: » »}, »diffusion »:{« title »: »Marimanta Diarra, pru00e9sident de l’Adema »}}

Marimanta Diarra, présidente de l’Adema

.

#médiateur #CEDEAO #attend #Mali #pour #discuter #projet #calendrier #électoral

The post Le médiateur de la CEDEAO attend au Mali pour discuter du projet de calendrier électoral appeared first on Cameroon Magazine.

Related posts

Leave a Comment

WayOut CM uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More