CAMEROUN ÉCONOMIE

Covid-19 : réticence à se faire vacciner parmi la population en Afrique de l’Ouest

Covid-19 : réticence à se faire vacciner parmi la population en Afrique de l’Ouest


Les vaccins anti-covid sont désormais disponibles en quantités importantes en Afrique, mais seulement 5,7% de la population a achevé un calendrier de vaccination complet, selon l’Organisation mondiale de la santé. Au Bénin ou au Sénégal par exemple, la population hésite à se faire vacciner.

Il y a près d’un mois, le Conseil des ministres du Bénin a décidé de maintenir les mesures restrictives liées au Covid 19, tant que les taux de vaccination nationaux ne s’étaient pas améliorés. Selon les chiffres officiels, le pays a enregistré un total d’un peu moins de 25 000 cas confirmés d’infection à coronavirus, dont 161 décès. En début de semaine dernière, le taux de vaccination n’atteignait même pas 4%.

« je doute encore »

Une certaine réticence s’exprime encore dans les rues de Cotonou, note notre envoyé spécial à Cotonou, Magali Lagrange. Quelques personnes attendent, devant une salle d’un centre de santé, où elles se font vacciner contre le virus corona. Les patients reçoivent une fiche d’information… avant de recevoir l’injection. Hervé avoue avoir hésité : « J’ai décidé, au bout d’un moment, de me faire vacciner pour faire ma part et surtout que j’ai des parents âgés avec moi. Avec tout ce qu’on a entendu sur les réseaux sociaux, on hésite un peu. »

Un manque de volonté des autres. Un jeune homme est debout sur sa moto à l’extérieur du centre de santé accompagnant sa femme. «  J’ai emmené ma femme se faire vacciner. J’ai encore des doutes là-dessus. Alors je pense toujours que si je veux… Pour ma femme, c’est parce qu’on avait besoin d’elle à son service. Elle est venue le faire pour ne pas perdre son emploi. »

A côté de lui, un chauffeur de taxi moto sort de son sac un carnet de vaccination. Il s’est vacciné, a-t-il dit, pour suivre les recommandations des autorités. La vaccination contre le Covid est totalement gratuite au Bénin. Les autorités la recommandent dès l’âge de 18 ans. Elle est particulièrement obligatoire pour le personnel de santé.

Blandine Toundo, vaccinatrice, charlotte en tête, rassure :  » Ceux qui hésitent, nous essayons de leur faire accepter le vaccin en leur expliquant qu’il n’y a rien de grave dans le vaccin et que nous les professionnels de santé l’avons fait. Et nous sommes en bonne santé. »

Même situation au Sénégal

Au Sénégal, le professeur Maïmouna Ndour Mbaye, directeur du Centre Marc Sankalé à Dakar, explique que la couverture vaccinale est également difficile à démarrer. Pour elle, établir une carte sanitaire ne fonctionnerait pas au Sénégal, la vaccination doit avant tout être acceptée :

Il est nécessaire [la vaccination] est culturellement accepté par la société. Sinon, on va droit dans le mur. Il faut inclure les guides religieux, les guides habituels pour faire accepter cette stratégie par la société.

{« mediaId »: »WBMZ103772-RFI-FR-20211115″, »sources »:[{« name »: »WBMZ103772-RFI-FR-20211115″, »url »: »https://aod-rfi.akamaized.net/rfi/francais/audio/modules/actu/202111/56_SENEGAL_Son_MATIN_Les_afrincains_boudent_la_vacccination_exemple_11_11_2021-16.mp3″}], »broadcastType »: »replay », »emission »:{« title »: » »}, »diffusion »:{« title »: »Professeure Mau00efmouna Ndour Mbaye: u00abNous n’arrivons pas u00e0 convaincre les populations de se faire vaccineru00bb au Su00e9nu00e9gal »}}

Pr Maïmouna Ndour Mbaye : « On ne peut pas convaincre la population de se faire vacciner » au Sénégal

►À lire aussi : Avec des stocks importants, les autorités algériennes veulent augmenter le taux de vaccination face au Covid-19

.

#Covid19 #réticence #faire #vacciner #parmi #population #Afrique #lOuest

The post Covid-19 : réticence à se faire vacciner parmi la population en Afrique de l’Ouest appeared first on Cameroon Magazine.

Related posts

Leave a Comment

WayOut CM uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More