CAMEROUN ÉCONOMIE

Cameroun – Insécurité : Les maires d’Atok et de Bafoussam 1ères victimes d’agression.

Cameroun – Insécurité : Les maires d’Atok et de Bafoussam 1ères victimes d’agression.


Les deux magistrats municipaux condamnent une tentative d’assassinat.

A l’aube du mercredi 27 octobre 2021, Jean Yves Bak, le maire d’Atok, commune de la région de l’Est, était encore réfugié ici avec la brigade de gendarmerie. Il y est arrivé hier soir en catastrophe, fuyant les assaillants qui ont fait irruption chez lui.

Selon des sources concordantes, Jean Yves BAK a été surpris dans son sommeil par quatre escrocs après minuit. Armés de machettes et de couteaux, ils tiennent la maisonnée à distance et pénètrent dans le chef de la salle familiale à la recherche d’argent. L’un des employés du maire qui a tenté de résister aux bandits est interné au centre de santé d’Atok après avoir été battu à coups de machette. Au total, les malfaiteurs ont pris les trois téléphones du maire.

« Les assaillants avaient des cagoules. Ils auraient dit au patron du collège des maires et échevins que ceux qui lui ont confié le poste ne lui souhaitent pas du bien », a déclaré une autorité locale à Cameroun-info.net.

« Les quatre personnes armées ont annoncé qu’elles venaient mettre fin à ses jours conformément aux ordres de leurs commanditaires »est L’adjoint au maire d’Atok dans un communiqué. L’enquête ouverte par la gendarmerie pourrait permettre de rattraper les tueurs présumés.

Cette attaque intervient trois jours après le maire de Bafoussam Commune 1est dans la région ouest. Cyrille Ngnang avait reçu des extraterrestres armés à son domicile vers 5 heures du matin le lundi 25 octobre 2021.

« Il était près de six heures lorsque nous avons frappé à la porte. A cette heure-là, on se dit que ce sont des visiteurs. Et justement, lorsque la porte s’ouvre, les trois hommes qui se présentent se comportent comme des visiteurs. Ils demandent à rencontrer le maire. Lorsque le père sort de sa chambre, il est surpris de se retrouver devant des hommes armés de menottes. Tout le monde a été traité avec respect. Les bandits ont fouillé la maison et sont repartis avec de l’argent et des objets de valeur », a déclaré un proche du chef de l’administration communale de Bafoussam.est. Les autorités locales ont ordonné l’ouverture d’une enquête.

.

#Cameroun #Insécurité #Les #maires #dAtok #Bafoussam #1ères #victimes #dagression

The post Cameroun – Insécurité : Les maires d’Atok et de Bafoussam 1ères victimes d’agression. appeared first on Cameroon Magazine.

Related posts

Leave a Comment

WayOut CM uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More