CAMEROUN ÉCONOMIE

Affaire Sankara : la présence du général Gilbert Dienderé en cause

Affaire Sankara : la présence du général Gilbert Dienderé en cause


Au Burkina Faso, le tribunal militaire chargé de juger le meurtre de Thomas Sankara poursuit l’audition du soldat Élisée Ilboudo. Il a donné des détails mardi sur la façon dont les commandos avaient exécuté le père de la révolution et ses compagnons. Le tribunal examinera le rôle du général Diendéré le jour du coup d’État de mercredi.

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudanic

Le soldat de première classe Élisée Ilboudo est le premier des suspects à être entendu. Le tribunal a tenté ce mercredi matin de savoir si le général Gilbert Dienderé, qui au moment des faits avait le grade de lieutenant, se trouvait sur les lieux le jour de l’attentat contre l’immeuble où se réunissaient Thomas Sankara et ses acolytes. .

Les avocats des parties civiles, lors de l’interrogatoire du suspect, ont insisté sur la présence du lieutenant Gilbert Diendéré sur le site du Conseil de l’Entente. Le lieutenant Gilbert Diendéré était responsable de la sécurité du site.  » Gilbert Diendéré était-il au conseil d’administration du cartel le 15 octobre 1987 ? demande un avocat.  » je ne me rappelle pas » répondit le suspect. Maître Olivier Badolo tente en vain de confirmer la présence du lieutenant Gilbert Diendéré sur les lieux de l’attentat sur la base d’un schéma dressé par le suspect lui-même devant le juge d’instruction.

« As tu peur ? »

Maître Prosper Farama, un autre avocat, revient sur l’accusation : « Qui était responsable de la sécurité au conseil du cartel ? » » « C’était le lieutenant Gilbert Dienderé » précise Yamba Elisée Ilboudo. « Les militaires chargés de sécuriser le site sont-ils intervenus pour déterminer l’origine des tirs ? poursuit l’avocat,  » non personne n’est venu », répond le suspect.

Devant l’insistance du président du tribunal et des avocats, l’accusé a finalement précisé que Gilbert Diendéré était bien sûr le lieu, en réunion avec ses militaires,  » pourquoi tu te souviens, quand il s’agit du général Gilbert Diendéré, de rien, tu as peur ? » demande le président du tribunal.  » Cette question est compliquée, du moins j’en ai peur », soutient le militaire Yamba Élisée Ilboudo. Quant aux armes, le suspect précise que le commando était en possession d’un lance-roquettes RPG7, d’une mitrailleuse FN et d’AK47, mais qu’ils n’avaient pas à utiliser toutes ces armes.

► À lire aussi : Procès du meurtre de Sankara : un premier accusé raconte le récit des événements

.

#Affaire #Sankara #présence #général #Gilbert #Dienderé

The post Affaire Sankara : la présence du général Gilbert Dienderé en cause appeared first on Cameroon Magazine.

Related posts

Leave a Comment

WayOut CM uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More