CAMEROUN ÉCONOMIE

A la découverte des jumelles Belibi, fondatrices de Pneupur

A la découverte des jumelles Belibi, fondatrices de Pneupur


L’Afrique est déjà considérée comme le déchet du monde à cause des véhicules et divers objets d’occasion en provenance d’Europe, mais reste confrontée au problème des pneus usagés qui sortent et continuent de polluer l’environnement et de mettre en danger la santé de la population.

Passionnés d’automobile, les frères jumeaux Belibi, 37 ans, ont fondé Pneupur en 2018, une start-up spécialisée dans le recyclage de pneus usagés. C’est, expliquent-ils, un processus qui transforme les pneus en différents produits. « Nous produisons des revêtements de sol souples, antidérapants, perméables, poreux, durables et écologiques fabriqués à partir de pneus recyclés. Le premier produit pour lequel nous avons déjà un brevet est ce revêtement qui est spécifiquement utilisé pour les pistes d’athlétisme, les terrains de basket-ball et de handball, les aires de jeux pour enfants, les gymnases, les terrains multisports, les parkings », précisent-ils.

Nés à Yaoundé, capitale politique du Cameroun, les frères Belibi ont d’abord commencé leurs études secondaires au collège François-Xavier-Mvogt avant de se rendre en France où ils ont obtenu en 2005 un baccalauréat dans le système des techniques industrielles au niveau secondaire. -Ecole Jaurès à Carmaux et plus tard un BTS maintenance. Après leurs études, ils passent leur temps entre la France et le Cameroun. Leur projet a finalement pris forme à partir de fin 2014 quand, lassés de voir des pneus usagés dans leur magasin, ils ont décidé de leur donner une seconde vie. « Chaque fois que les propriétaires de voitures venaient échanger leurs roues usagées contre des neuves, ils gardaient les pneus usagés. Au fil du temps, toutes ces bandes que nous avons recueillies ont pris beaucoup de place. On se demandait ce qu’on pouvait en faire. Après quelques recherches, nous avons commencé à les recycler en extrayant le chewing-gum qui pourrait être utilisé pour recouvrir des sols souples durables adaptés aux jeux d’enfants », expliquent-ils.

Les frères jumeaux font beaucoup de recherches pour mieux comprendre l’idée qui leur trotte dans la tête. Après avoir passé deux ans au laboratoire Arts et Métiers Paris Tech et à l’Université Technique de Troyes (UTT), ils ont trouvé des compétences et un réseau pour préparer un business plan chez Bond’innov, un incubateur en France et réfléchir à une stratégie d’entreprise . Au Cameroun, ils sont appuyés par un incubateur de l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé, mis en place par l’Etat.

En particulier, Pneupur a remporté de nombreux prix, le prix Entrepreneur in Africa, organisé par Campus France 2015, au niveau local ; prix du Plan Spécial Triennal Jeunesse 2017 ; et lauréat du Concours de la meilleure start-up africaine 2019 organisé par la société Total. Pour développer leur activité, les jumeaux prévoient d’ouvrir une importante usine de recyclage de pneus au Cameroun dans la ville de Bikok, visant à créer 41 emplois directs et 150 emplois indirects sur une période de trois ans. Cette unité industrielle démarrera avec une capacité de traitement de 70 000 pneus usagés avant de passer à 150 000 pneus transformés d’ici la fin de sa troisième année d’utilisation.

The post A la découverte des jumelles Belibi, fondatrices de Pneupur appeared first on Cameroon Magazine.

Related posts

Leave a Comment

WayOut CM uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More